Photo avec vue plongeante sur les escaliers menant à la chambre encore dans son état intacte de Van Gogh dans l'auberge Ravoux à Auvers-sur-Oise
CRT Paris - Île de France
on a testé pour vous

Visite de la maison de Van Gogh à Auvers-sur-Oise

Remonter le temps pendant quelques heures… Plonger en plein dans les années 1890, c’est possible et c’est à Auvers-sur-Oise. Je me suis rendue pour cela à La Maison Van Gogh, que certains connaissent aussi sous le nom d’Auberge Ravoux.

Le lieu rassemble à la fois le restaurant de l’Auberge, une boutique de souvenirs dans la thématique des impressionnistes mais surtout, l’ancienne chambre de Vincent Van Gogh, dans laquelle il vécut ses 70 derniers jours avant d’y mourir prématurément.

Entrez dans l’intimité du plus célèbre peintre au monde

Pour commencer la visite, il faut entrer par une ruelle typique du village auversois, avant de se retrouver dans la cour de la maison Van Gogh. A l’époque, il s’agissait d’une rue passante. Le portail et les grilles présentes aujourd’hui n’existaient pas dans le passé. Une fois entrés, on change totalement d’époque. Sol pavé, murs de pierre apparente, petites maisonnettes à fenêtres de bois… tout le charme d’antan se trouve ranimé dans ce petit endroit.

Une fois le billet acheté, je me suis dirigée vers le bâtiment principal pour monter les escaliers amenant vers la boutique, où m’attendait mon guide pour la visite…

En arrivant en haut de l’escalier grinçant, j’ai aperçu la minuscule chambre dans laquelle résidait Vincent Van Gogh. Si elle ne paye pas de mine au premier abord, j’ai vite changé d’avis au fur et à mesure des explications fournies par le guide. Vide, excepté une vieille chaise en bois, la chambre de bonne n’a presque pas été modifiée et on distingue encore les traces des nombreuses toiles que le peintre accrochait aux murs pour les faire sécher (70 œuvres peintes en seulement 2 mois… ça fait un paquet !).

Une visite qui m’a fait frissonner…

Certains d’entre vous pourraient penser « quel intérêt de visiter une pièce vide » ? Eh bien en fait, tout réside dans le talent du guide à nous transporter 130 ans en arrière. Je suis très bon public et l’effet a été immédiat sur moi : j’ai été vraiment très émue de me dire que je me trouvais dans la chambre où le peintre était mort. Je ne vous en dirais pas plus pour ne pas vous gâcher la visite, mais la guide connaissait une foule d’anecdotes sur les dernières semaines de sa vie, ses habitudes, manies, ses correspondances avec son frère Théo ou encore son suicide (qui en fait n’en était peut-être pas un) !

Une deuxième pièce fait partie de la visite : la chambre du voisin de Van Gogh, qui elle, possède un lit et un cabinet de toilette d’époque pour permettre aux visiteurs de se rendre compte du mobilier et du confort des chambres de la fin du 19ème siècle.

Enfin, la visite se termine par le visionnage d’un petit film réalisé par la maison Van Gogh, mettant en parallèle certaines parties des lettres échangées entre Vincent et Théo avec des images et tableau d’Auvers-sur-Oise.

Photo d'une préparation de la poule au pot à l'auberge Ravoux.
Institut Van Gogh

Un repas où « la bonne franquette » prend tout son sens

Avant ou après la visite, que diriez-vous de déguster un délicieux repas à la mode d’antan ? Comme pour le reste de la Maison Van Gogh, l’Auberge Ravoux a été totalement re-décorée pour retrouver l’allure exacte qu’elle avait en 1890. Dominique-Charles Janssens, actuel propriétaire de la maison depuis 1987, tenait tout spécialement à redonner vie à cet endroit.

Il a donc chiné, voyagé, étudié afin de retrouver les meubles nécessaires à son entreprise. Et comme vous pouvez le voir sur les photos jointes à l’article, le résultat est bluffant ! Que vous choisissiez de manger dans la salle principale ou dans la véranda aux allures de guinguette, vaisselle, nappes, comptoir, tout a été pensé. Le menu lui-même vous replongera dans le passé. Tous les plats à la carte sont typiquement français ou flamands (Van Gogh était Hollandais !) et sont servis directement sur la table, les convives faisant passer les plats et se servant la portion qu’ils désirent. Moi, j’adore le concept !

Vous pourrez donc vous laisser tenter par des terrines, du gigot, du waterzoi (plat belge dont le nom n’est pas sans rappeler les origines de Van Gogh !) ou encore des soupes ou des poissons. Rien que d’y penser, j’en ai l’eau à la bouche…

Ils en parlent

Nom de l'auteur
Joanne - Val d'Oise Tourisme

Pour aller plus loin dans l’univers de Van Gogh, je vous conseille de vous promener parmi les ruelles du village pour vous rendre à la célèbre église d’Auvers et enfin au cimetière où sont enterrés les deux frères hollandais. Je vous rassure, rien de déprimant ou de morbide, le paysage est vraiment plein de charme.

Sur
Place