Photo de vestiges anciens sur la voûte du souterrain de la cave aux Moineaux
Val d'Oise Tourisme
on a testé pour vous la visite des souterrains de Pontoise

Visite en monde souterrain

Bonjour à tous, Au moment des Noëlies de Pontoise, beaucoup se sont rués sur les nombreux produits locaux et artisanaux ou se sont arrêtés pour boire un délicieux vin chaud en dégustant des chichis sur le marché de Noël... Et ils ont eu bien raison ! Mais à l'approche des fêtes, j'ai préféré opter pour une activité plus light, que je rêve de faire depuis plusieurs années et moins coûteuse (oui, car quand je vois des petits angelots en pain d'épices je ne m'arrête plus) : partir à la rencontre des bâtisseurs ou plutôt de ceux qui les fournissaient en pierre.

Je vous dis tout !

Photo de mur des souterrains de Pontoise
Val d'Oise Tourisme

Sous la ville de Pontoise, et plus particulièrement sous son centre historique, se trouve une multitude de cavités (plus de 900 !) : des carrières souterraines qui ont vues exploiter le sol calcaire du Mont Bélien* dès le Moyen-Âge, mais aussi des caves de conservation ou de présentation de marchandises – comme des céréales ou du vin – rappelant ainsi la riche histoire économique de la ville jusqu'au XVIIIe siècle.

*Appellation du plateau calcaire où se trouve la partie historique de Pontoise

« Enooorme », je vous dis !

J'ai donc profité des visites proposées par l'Office de tourisme de Cergy-Pontoise pour découvrir ces espaces insolites présents sous nos pieds.

Résultat : tant par la dimension que par l'aspect de certaines de ces cavités, « Enooorme ! » fut le mot qui m'est revenu dans chacun des trois souterrains inspectés par mon groupe et moi-même.

Ok, mais on y voit quoi ?!

La guide de l'Office, clés des portes du monde des abysses en mains, vous emmène donc pendant un peu plus de 2h (de quoi réaliser son sport du dimanche) vers une carrière souterraine avec puits d'extraction se situant sous l'ancien château de Pontoise – aujourd'hui disparu – puis, non loin de là, voir des casemates au toit radiant remises au goût du jour par le cardinal de Richelieu (oui Madame, lui-même !), pour finir par l'un des souterrains les plus grands et spectaculaires de la ville, celle de la Place des Moineaux.

Bien qu'il ne soit pas difficile de voir cette dernière dans des films ou téléfilms friands de ces espaces encore dans leur jus, tels que « Vidocq, la dernière aventure » ou « Les rivières pourpres 2 » (pour ne citer qu'elles 😎)...

Côté pratique

Pour les plus pragmatiques ou pour ceux un peu claustrophobes comme moi 😬, cerains accès aux casemates et souterrains sont étroits. De plus, l'accès à la Cave aux Moineaux est, lui, un peu escarpé et pentu. Il faudra donc être solide sur ses jambes 💂‍♂. Le site est cependant entretenu et la visite fait place à de belles surprises, avec des salles immenses à bonne hauteur sous plafond ou encore de véritables couloirs pouvant aisément laisser passer deux chevaux côtes à côtes...

 

Mais je ne vous en dis pas plus et vous laisse, comme moi, tomber sous le charme de cette expérience rare, lors des prochaines visites de l'Office⬇.

Belle découverte !

Ils en parlent

Nom de l'auteur
Joanne - Val d'Oise Tourisme

Saviez-vous que dans le jargon des carriers on appelle les chemins souterrains « des rues » et le plafond rocheux « le ciel ». Poétique non ?

Sur
Place