Photo de l'exposition L'Imperceptible de Liu Bolin
ll Faut Le Faire
Exposition 2018

L’imperceptible de Liu Bolin

Lorsque l’on a appris que Liu Bolin exposait dans le Val d’Oise, et qu’en plus il le faisait à Goussainville dans la galerie « Il Faut Le Faire », on s’est dit qu’il fallait sauter sur l’occasion ! On vous explique pourquoi.

Un lieu hors du commun…

Unique en son genre, il est le coeur d’un projet remarquable. En effet, situé au centre de la cité Ampère, la galerie occupe l’emplacement de 3 anciens appartements mis à disposition par le bailleur social et remis à neuf par l’association qui gère les lieux dénommée « Il faut le faire ». Et on est d’accord, il fallait vraiment le faire car ce lieu participe hautement au tissu et lien social. Présidée par la dynamique Véronique Pattegay, l’association dédie son activité aux arts et aux pratiques artistiques en proposant expositions, ateliers et activités aux habitants du quartier et à tous ceux qui souhaitent s’y rendre. Il s’en dégage une ambiance très créative où l’ouverture d’esprit, le partage, la curiosité et la découverte sont les mots d’ordre.

Pour un artiste unique…

Le décor planté, parlons maintenant de l’artiste : Liu Bolin. Ce chinois de 45 ans s’est rendu célèbre grâce à ses étonnantes photos-performances dans lesquelles il disparait dans d’incroyables processus de camouflages. Sans aucune intervention digitale, il utilise la peinture pour se fondre dans des décors qu’il choisit minutieusement, et le résultat est bluffant ! Son inspiration, Liu Bolin la trouve dans ce qu’il a de plus personnel : sa vie. Celle-ci bascule en 2006, lorsque les autorités chinoises procèdent, dans le cadre de la restructuration de Pékin en vue des Jeux Olympiques de 2008, à la démolition de son atelier alors situé dans un quartier de la capitale chinoise. Il se met alors en scène devant les ruines de son atelier et immortalise ce qui deviendra sa première série « Hiding in the city », véritable acte originel de ses performances. L’artiste, immobile, recouvert de peinture se confond impassiblement avec le décor. La réalisation est parfaite, l’illusion totale et troublante….

A l’exposition bluffante

Dans l’exposition proposée à Goussainville, on retrouve les thèmes chers à l’artiste : l’impuissance de l’individu devant un événement qui le dépasse, l’empathie de l’homme face à son habitat, le deuil devant la disparition, la protestation silencieuse de l’artiste… Et, il faut le reconnaitre, ce qui rend l’oeuvre de Liu Bolin si stupéfiante c’est son accessibilité et sa formidable simplicité. On a tous été saisi par l’éclatement des couleurs de ses photos et par la beauté lumineuse qui s’en dégageait. Tel un miroir, ses oeuvres nous interpellent sans cesse sur nos réflexions existentielles les plus profondes. On en est ressorti humbles, époustouflés, interloqués.
A chacun sa vision de l’art, mais une chose est sûre, « L’imperceptible » de Liu Bolin en est un aspect à ne surtout pas manquer.