Royaumont

Attention, cet évènement est terminé

Scarlatti, Bach, Couperin - Festival de Royaumont

Description

Sur un instrument tout droit sorti de l’époque de Louis XV, un musicien applaudi jusqu’au Japon visite le panthéon des compositeurs pour le clavecin.

La légende prétend que le clavecin que Henri Hemsch a conçu en 1751 était destiné à l’un des plus influents mécènes du règne de Louis XV. Fermier général généreux, Alexandre Jean-Joseph Le Riche de La Popelinière était en effet l’ami de Voltaire, de Rameau et de Rousseau. Lors de ses soirées mondaines, le Tout-Paris découvrait de nouvelles œuvres mais se régalait également de pièces qui faisaient déjà figures de « classiques », comme les Livres de François Couperin, décédé vingt ans plus tôt. Cette époque est révolue mais le clavecin Hemsch de 1751 a survécu. Remarquablement restauré par Anthony Sidey et Frédéric Bal, il est désormais joué par Frédérick Haas, claveciniste émérite applaudi jusqu’au Japon. L’artiste l’a installé à Royaumont l’année dernière pour y enregistrer les troisième et quatrièmes Livres de Couperin, compositeur qu’il considère comme « le plus grand poète français du début du dix-huitième siècle », une époque où « les plus grands des poètes sont des musiciens ». Pour Haas, Couperin a sa place aux côtés de l’Allemand Bach et de l’Italien Scarlatti au panthéon des compositeurs pour le clavecin. C’est pour cet instrument que les trois hommes ont le plus écrit. Chacun lui a prêté sa voix, singulière, unique, que Frédérick Haas s’applique à faire entendre et à conjuguer, dans une polyphonie qui réveille et révèle le génie baroque. Cela, au moins, ne relève pas de la légende…

Tarifs

Plein tarif : 20 €, Tarif réduit : 15 €.

Ouverture

Samedi 1er octobre 2022 de 17h30 à 18h45.