Lutrin
Office de tourisme Grand Roissy

Parcours des peintres

Description

Découvrez le centre-ville d’Ecouen et les peintres qui ont travaillé au XIXème siècle dans cette commune.

Descriptif du cheminement :

Départ du bureau d’information touristique.

Prenons à droite rue Jean Bullant. Montons l’escalier sur la droite pour pénétrer dans le jardin, derrière le BIT, où se trouve le premier lutrin (lutrin N°1) Paul Soyer (1823-1903).

Descendons les escaliers et remontons la rue sur la droite. Un peu plus loin, sur la droite, à l’angle de la rue Emmanuel Duverger, le double lutrin (lutrin N°2) Carte postale de l’Auberge « A la descente du bois » nous montre, qu’existait au début du XXème siècle, une auberge.

Retournons dans la rue Jean Bullant et continuons vers la droite jusqu’à la petite place Levachet. Retrouvons le lutrin N°2bis Auguste Schenck (1821-1900).

Au-dessus de la place, le lutrin N°3 Emmanuel Duverger (1821-1898) et André Dargelas (1828-1906) invite à découvrir la belle maison à la verrière imposante derrière laquelle Théophile-Emmanuel Duverger réalisa de nombreux tableaux.

Quelques pas plus loin, au numéro 10 de la rue Jacques Yvon logeait Félix Gardon (lutrin N°4 Félix Gardon (1852-1921)).

Avançons le long du bois jusqu’au carrefour. Le lutrin N°5 Demeure de Charles-Edouard Frère vous y attend (place du Souvenir Français).

Le prochain lutrin (N°5 Bis) Télégraphe de Chappe se trouve sur la même place.

Nous prenons le chemin descendant vers le cimetière. En descendant à la fin de cette rue, vous trouverez à l’entrée du cimetière le lutrin N°6 Enterrés à Écouen.

Prenons la rue de Paris à gauche. A droite face à l’école Sainte-Thérèse, nous trouvons le lutrin N°7 Pierre Edouard Frère (1819-1886).

Descendons la rue de Paris, entrons dans le parking de la ville sur la droite. Laissons la grande maison de la société Vygon sur la droite et empruntons sur la gauche la petite sente qui mène vers les ateliers artisanaux. Sortons par le porche et découvrons, à droite, le lutrin N° 8 Carte postale Hôtel du Nord.

En prenant sur la gauche, vous apercevrez au-dessus de la pharmacie une plaque rappelant qu’Ecouen fut autrefois un relais de poste important. Rejoignons le lutrin N°9 Carte postale Hôtel du Commerce, rue Georges Joyeux.

En remontant, à droite, la rue du Maréchal Leclerc au feu rouge, le lutrin 9bis Léon Dansaert (1830-1909) s’y trouve.

Nous reprenons la rue Georges Joyeux sur la gauche où se trouvent de nombreux commerces. Une centaine de mètres plus haut prenons, à droite, la rue Colette Rousset, et descendons-la jusqu’au parking. Deux lutrins nous y attendent : le lutrin n°10 Carte postale de l’Abreuvoir, et de l’autre côté de la rue le lutrin N°11 Paul Seignac (1826-1904).

Entrons dans le parc par la grille ouverte au fond du parking (lutrin n° 12 Jules Paulin Lorillon (1836-1912)).

En sortant du parc, par la grille en haut à droite, on découvre le lutrin N° 13 Maison de Michel Arnoux.

Pour les plus courageux, nous vous invitons à descendre la rue de la Grande Fontaine ainsi que la rue du Four Gaudon, jusqu’au n°3, afin d’atteindre le lutrin N°13 Bis Jean-Baptiste Corot (1796-1875).

A présent, pour terminer le parcours, il faut remonter les rues descendues précédemment et prendre la rue Paul Lorillon à gauche en direction de l’église. Cent mètres plus loin, au numéro 10 de la rue, un lutrin (N°14 Pierre Edouard Frère (1819-1886)) représente un tableau de Pierre Edouard Frère.

Remontons jusqu’à la place de la Mairie pour le lutrin N° 15 Carte postale de l’Hôtel de la Mairie.

Notre parcours s’achève. Nous arrivons devant la Mairie. Le dernier lutrin (N°16 Charles d'Entraygues (1850-1929)) se trouve à gauche de la mairie, à l’entrée de la montée vers le château.

Tarifs

Accès libre.

Ouverture

Toute l'année.

informations complémentaires
  • Durée du parcours : 2h00
  • Distance : 3 km
  • Type d'itinéraire : BOUCLE
  • Balisé : Non