J’ai testé pour vous… Tempus Fugit, l’escape Game

Tempus Fugit, l’escape Game

Un ESCAPE GAME, dans le Val d'Oise ? Non non, vous ne rêvez pas !

Logo de l'escape game tempus fugit représentant un hiboux à lunettes et à chapeau
©Escape Game Tempus Fugit

Un escape Game dans le Val d’Oise ? Vous en rêviez, Tempus Fugit l’a fait !

Depuis fin mars, c’est dans un entrepôt de Beauchamp que se sont posées les ingénieuses installations des 3 associés à l’origine du projet Tempus Fugit : Ludivine, Nikola et Nicolas.

L’idée de départ, comme dans tout bon espace Game qui se respecte, est simple : résoudre une énigme et vaincre ce fichu chrono – réglé sur 1 heure ! – afin de réussir votre mission.

2 univers bien différents sont aujourd’hui disponibles : « l’affaire Stern » où vous endosserez le costume d’un enquêteur et devrez trouver l’assassin d’un célèbre photographe et « Speakeasy » qui vous fera plonger au cœur de la prohibition. C’est sur cette dernière que nous avons jeté notre dévolu !

Si on m’avait dit un jour que j’aiderai Al Capone à échapper aux fédéraux !

Pas besoin pour autant de se mettre hors-la-loi, il suffit juste de se plonger dans les tréfonds du Ludy’s bar au cœur du Chicago des années 20.

Alors samedi après-midi, j’embarque ma petite famille (maman, 2 ados et moi) et nous nous dirigeons vers les lieux du crime prêts à en découdre ! Confortablement installés dans les fauteuils, et déjà concentrés, nous  écoutons très attentivement le brief rapide et précis qui nous expose les objectifs, règles d’usage et le pitch du jeu qui nous attend.

En pleine prohibition, le Boss « Al » Capone voit son Empire trembler ! Le FBI est à ses trousses et a déjà perquisitionné ses autres planques. Un indic nous informe que des agents doivent débarquer au Ludy’s bar dans moins d’une heure ! Le Boss y a camouflé un de ses plus précieux carnets (il contient ses comptes bancaires secrets !) : à nous de le trouver sinon les fédéraux enverront toute la bande à Alcatraz !

Nous entrons dans le bar et le chrono (pardon : la montre à gousset ☺ on est à la fin des années 1920 après tout !) se déclenche : Tempus Fugit…

Le Ludy’s bar ou l’antre de Capone…  

La porte franchie, nous sommes plongé dans la pénombre du bar… Nous prenons rapidement, physiquement et mentalement, possession des lieux. Pas trop le temps de s’appesantir sur les décors, même s’ils sont vraiment très bien fait et que rien ne manque : le bar (d’époque !), les tables et chaises, les jeux de cartes, le piano, la caisse enregistreuse, le tableau des paris : tout y est et tout pourra servir à se sortir de ce piège ! Mais le chrono tourne et il nous faut trouver les 1ers indices ! On fouille, on tâtonne, on observe, on s’organise, on progresse, on se trompe, on recommence… l’expérience est prenante : notre perspicacité et notre sens de l’observation sont mis à rude épreuve ! Nous ne sommes pas trop de 4 pour progresser dans notre mission. Un ingénieux système de télégramme dispense de précieux indices tout au long du jeu et nous évite de rester bloqués trop longtemps sur les différentes énigmes. C’est rythmé, intelligent et accessible : tout ce qu’on peut attendre d’un escape Game en somme !

Alors ? Alcatraz ou la liberté ?

Pour la petite histoire, nous avons accompli notre mission en 57’40’’ ! On a entendu les fédéraux tambourinés à la porte mais nous avons réussi à récupérer le précieux petit carnet bleu et permis au Boss de s’en sortir pour cette fois ! La grande histoire retiendra que le Boss finira par se faire coincer pour fraude fiscale en 1931 mais ça, c’est une autre histoire !

Ils en parlent

Nom de l'auteur
Laurent - Val d'Oise Tourisme

Nous avons passé un super moment en famille et nos ados nous réclament déjà la 2ème énigme : l’affaire Stern ! A suivre donc : Tempus Fugit... Pour info, Tempus Fugit signifie en latin « le temps fuit », un nom on ne peut mieux choisi !

Sur
Place