Photo du bord du lac d'Enghien, avec vue sur le Casino
Philippe Cibille
Enghien, août 2021 : j'ai testé pour vous !

Enghien-les-bains
une ville pleine de ressources

On dit parfois que la petite histoire dans la grande, ça fait la différence. Je l’ai testé pour vous !

Grâce à l'éclairage d'une guide-conférencière dans le cadre des visites guidées gratuites pendant l'été.

rue commerçante d'Enghien et façade Office de Tourisme
Photo MVV VOT

Au départ de l'Office de Tourisme

Allez ! Rendez-vous à l'Office de Tourisme.

Je m'étais ménagé un peu d'avance et j'ai ainsi pu profiter à loisir des documents d'information mis à disposition dans cette accueillante boutique ; je pourrai m'en servir plus tard pour approfondir ma visite.

Le théme du jour étant « Enghien, ville de patrimoine et d'histoire » notre petit groupe commence la visite par un point de vue sur le lac, devenu emblématique de la ville et dont l'aménagement témoigne de l'intérêt croissant des hommes pour ce lieu qui n'était à l'origine qu'un vaste marécage de la vallée de Montmorency.

Montmorency : notre guide Laure est intarrissable sur le sujet ! Du nom de la puissante famille qui régna sur ce fief au Moyen-Âge et que l'histoire a retenue au gré de ses personnalités marquantes, de ses flatteuses alliances, de ses liens avec les Condé... ou avec le roi de France ! Écouter notre guide évoquer la belle Charlotte de Montmorency, l'impossible favorite d'Henri IV, c'est se plonger avec plaisir dans notre grande histoire, humanisée par ces moments révélateurs (la « petite histoire »  que j'évoquais), par ces liens parfois émouvants entre des figures dont on ne garde souvent que le souvenir de l'image un peu figée d'un tableau de maître.

Avant de s'appeler Enghien...

La ville d'Enghien n'existe en tant que telle que depuis 1850.
Précisément depuis la loi du 7 août de cette année-là, signée par Louis-Napoléon Bonaparte, alors président de la République. Je trouve amusant de m'y trouver quasiment à cette date anniversaire !

Aujourd'hui seule station thermale d'Île de France, ce lieu dont l'identification  a longtemps oscillé entre les noms de Montmorency et Enghien doit son urbanité aux spécificités de l'endroit et aux besoins des hommes.

Au Moyen-Âge, une levée de terre pour faire remonter les eaux du marécage donne naissance à l'étang. Un des rus qui l'alimente présente une odeur particulièrement nauséabonde qu'un certain Père Cotte, homme de caractère, intuitif et généreux, identifie formellement. On est en présence de souffre ! 

La découverte de cette eau aux vertus curatives exceptionnelles (Louis XVIII en fit l'expérience miraculeuse) permet au lieu de devenir destination de santé puis de villégiature prisée des parisiens et de nombreuses personnalités qui viennent « prendre leurs eaux thermales » et y construire leurs résidences secondaires.

Barques sur le lac d'Enghien en automne
crédit OT d'Enghien
Photo du bassin au spa d'Enghien-les-Bains groupe Barrière
Fabrice Rambert

D'étang à lac de plaisance, d'anciens thermes rudimentaires à moderne établissement de cure, la réputation du hameau, qui dépend à l'origine de deux département (la Seine et la Seine-et-Oise) et de quatre communes (Deuil, Saint-Gratien, Soisy et Epinay) génère encore aujourd'hui un véritable engouement.

Enghien reste une preuve de l'étonnante capacité de l'homme à inventer la ville et à cristalliser la vitalité économique, culturelle, ludique d'un lieu au destin improbable à l'origine ! Proches de l'établissement thermal, le Casino, le Fouquet's, le grand Hôtel soulignent le côté très chic de cette petite ville de banlieue : un prestige accessible aux portes de Paris.

Toujours suivant le guide, notre petit tour nous permet d'admirer de beaux immeubles au style éclectique avant de faire une halte devant la mairie, où le blason de la ville côtoie celui d'Enghien la Belge. Là-encore, une occasion de replonger dans l'histoire à la rencontre des familles de sang royal qui présidèrent aux destinées d'Enghien-en-Hainaut. Le sujet m'intéresse, je pense que de retour à l'Office de Tourisme j'achèterai un ouvrage dédié à l'histoire de la ville. À la fin de mes vacances, j'en saurai un peu plus !

Enghien est une ville de loisirs mais aussi une ville de culture, de fête et de spectacles, une ville fière d'avoir compté parmi ses habitants des figures célèbres qui l'ont vantée, à leur manière ! De Mistinguett - qui disait : « si l'on désire me connaître, il faut visiter mon Enghien » - à la Princesse Mathilde, Emile de Girardin ou encore Hippolyte de Villemessant, ces personnalités ont contribué à la renommée du lieu.

S'il fallait conclure, je dirais que l'opportunité de cette visite guidée m'a permis de prendre le pouls d'une cité sur laquelle je poserai désormais un autre regard. Notre guide-conférencière a piqué ma curiosité et puisque les visites guidées nous sont proposées gratuitement tout l'été, j'y reviendrai !

 

Inscrivez-vous aux visites spécial été

Ils en parlent

Nom de l'auteur
Anne FUSZ

Ah, Enghien ! Une fois qu'on a vu la ville avec des yeux un peu avertis, on n'a qu'une envie : y retourner pour mieux satisfaire sa curiosité !

Plus
d'Infos