Histoire d’une abbaye royale

L’abbaye de Royaumont, plus grande abbaye cistercienne d’Ile de France, se dresse, entre étangs et forêts, au sein du Parc naturel régional Oise-Pays de France, dans le Val d’Oise.

Saint-Louis a fondé ce monastère en 1228  et y a vécu tel un moine une vingtaine de fois dans sa vie. L’église, chef d’œuvre de l’art gothique, a été détruite à la révolution mais l’abbaye a conservé ses bâtiments conventuels, dans lesquels il est possible de visiter le cloître, le réfectoire à 2 nefs des moines cisterciens, le réfectoire des frères convers (restauré en 2014), les anciennes cuisines, la sacristie…

Si l’abbaye n’est plus habitée par des religieux depuis plus de 100 ans, la Fondation Royaumont, centre international de la musique et de la danse et un lieu de résidence pour les artistes créé par la famille Goüin en 1964, ouvre ses portes aux visiteurs 365 jours par an, de 10h à 17h30 (18h de mars à octobre).

Reconstitution de l'église abbatiale

Les jardins de l’abbaye

Installé sur plus de 6 hectares, le parc de l’abbaye de Royaumont (labellisé Jardin Remarquable et classé MH) a conservé certaines de ses caractéristiques médiévales.

Les moins cisterciens du XIIIème siècle, maîtres dans l’art de la canalisation hydraulique, captaient une source proche afin d’alimenter le seul point d’eau potable du monastère.

Ils canalisaient aussi la Thève et l’Ysieux, qui se subdivisaient en un bras contournant l’abbaye, l’autre entrant dans le domaine et traversant les latrines.

Complété au XVIIIème siècle par le canal miroir et le bassin-canal central, ces points d’eau constituent aujourd’hui des éléments décoratifs attrayants du parc.

Les jardins de l'abbaye

La fondation Royaumont pour le progrès des Sciences de l’Homme

En 1963, Henry et Isabel Goüin conçoivent le projet d’une fondation, encouragés dans leur démarche par André Malraux, ministre des Affaires Culturelles, qui leur écrit alors : « C’est le premier exemple de ces grandes formations privées qu’on aimerait voir se développer en France pour le plus grand bien de la Culture et le plus grande prestige de notre pays. »

La Fondation Royaumont (Goüin-Lang) pour le progrès des Sciences de l’Homme est reconnue d’utilité publique le 18 janvier 1964.

La première mission de la Fondation est de conserver le monument historique qu’est l’abbaye de Royaumont.  Elle redonne vie à ce patrimoine en le mettant au service d’un projet culturel organisé en trois pôles : la musique, la danse contemporaine et un pôle pluridisciplinaire qui invite des créateurs à travailler ensemble.

Ces programmes de recherche, formation et création sont conçus prioritairement pour de jeunes artistes professionnels en résidence à Royaumont.

Royaumont accueille également toute l’année des entreprises, associations, organisations internationales… en séminaires résidentiels ou journées d’étude.

La Fondation Royaumont

Le Festival de Royaumont

Office de tourisme d'Asnières-sur-Oise

Abbaye de Royaumont
Abbaye de Royaumont
Les jardins de l’abbaye
Les jardins de l’abbaye
Fabula Di Orfeo
Saison musicale de Royaumont